Interviews

 

Vidéo de présentation de l'association jennyfer

 

Interview paru dans le journal La Vie -> ici

L'association Jennyfer vient 

en aide aux familles touchées 

par le cancer d'un enfant


Après la mort de sa fille en 2007, suite à un cancer, Jean-Luc Chasseuil a créé l'association Jennyfer, afin de soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.

MATHILDE LECLERC 
CRÉÉ LE 14/05/2013

 

Pourquoi avoir créé cette association ?

Ma fille est décédée en six mois, à 17 ans et demi, d'un cancer foudroyant et inattendu, et j'ai mis plusieurs années avant de remonter la pente. Pendant sa maladie, j'ai mesuré à quel point il est difficile pour les enfants d'oublier l'hôpital et l'angoisse, tant ils sont dans un monde clos. Cette association, créée en la mémoire de Jennyfer, veut y contribuer. 

De quelle façon soutenez-vous les familles ? 

Nous savons qu'il est important que les parents soient présents auprès de l'enfant malade, ce qui n'est pas toujours possible quand les enfants sont hospitalisés loin de chez eux. L'association va financer les trajets, des locations de chambres à proximité de l'hôpital ou encore l'achat de jeux pour que les enfants puissent se changer les idées. Cette aide paraît banale mais en réalité, elle devient vitale quand son enfant est dans une situation critique.

L'entraide entre familles touchées est-elle importante ?

Lorsque notre fille était hospitalisée, ma femme était présente pendant la journée, moi le soir. Nous nous croisions. Dans ce chaos, nous mettions inconsciemment nos trois autres enfants de côté, et nous nous sentions très seuls. Une famille peut éclater si elle n'est pas soutenue dans cette épreuve. La présence du corps médical n'est pas toujours adaptée. Le soutien d'un parent qui a déjà vécu la situation peut aider. 

Le comédien François Bourcier est parrain de l'association. Quelles actions préparez-vous ?

L'histoire de ma fille l'a en effet touché, si bien qu'il a créé un spectacle et l'a joué sur scène le 16 décembre 2012, au théâtre de l'espace Michel Simon à Noisy-le-Grand. L'idée est de produire d'autres événements du même type. D'autres actions sont organisées, notamment avec l'association « La main rouge », qui demande à des artistes de poser leur empreinte de main sur un tee shirt. Le bénéfice des ventes est ensuite reversé à l'association.

 



Réagir


CAPTCHA


L'asso en images

Entre chien et loup